Australian High Commission
Ghana
Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Togo, Mali, Senegal, Liberia, Sierra Leone, Guinea

Speech140605AidAbidjan

Speech of the Australian Ambassador-designate to Côte d’Ivoire, Ms Joanna Adamson

Exposition of Australian Aid in Côte d’Ivoire with Leadafricaines

5 June 2014, Hotel Ivotel, Abidjan

Check against delivery.

I would first like to acknowledge:

• His Excellency Monsieur Moussa DOSSO, Minister of State, Minister of Employment, of Social Affairs and Professional Training;

• Her Excellency Madam Anne OULOTO, Minister of Solidarity, Family, of Women and of Children;

• Mr Oliver Dalichau, Resident Representative of the Friedrich Ebert Stiftung Foundation

• Madam Georgette Zamble, President of Leadafricaines and our partner in Abidjan for the organisation of this event

• Representatives of Government agencies, the United Nations, civil society

• The beneficiaries of our current project in Abobo and Youpougon,

• Our friends in the media,

• Ladies and Gentlemen.

A warm welcome to our event today.

First of all I must beg your pardon, as I have been a little indulgent in organising this event.

As you know, the focus today is our women’s economic empowerment project, and as Georgette explained this was officially launched in February.

Unfortunately I was unable to attend that launch, and so I asked Marc and Georgette to organise today’s exposition to demonstrate Australia’s commitment to this project, and our commitment to economic development generally, particularly through the empowerment of women.

Before I go any further I would like to say a few words about the warm relationship between Australia and Côte d’Ivoire.

It is true that we are very far apart.

I have joked with our friends in the Foreign Ministry that Côte d’Ivoire and Australia are neighbours in friendship, even if not in geography.

There are many similarities between our two countries.

We share a similar climate, and we both value the importance of agriculture to our livelihoods and economies.

Despite our distance, we have sizable trade links – between July 2012 and June 2013, our bilateral trade was more than 23 billion francs (AUD52 million).

We both make the best we can of our mining and extractives sectors, which are driving growth and development for the benefit of Australians and Ivoirians alike.

Australian companies are directly contributing to the economy of Côte d’Ivoire in a big way – for example they are operating gold mines at Agbaou and Bonikro.

We also share strong people-to-people links, with increasing numbers of Ivoirians studying and working in Australia, and more Australians visiting and working in Côte d’Ivoire.

In fact, I can say proudly that our partnership with Leadafricaines was born from those people to people links.

Georgette was awarded a scholarship to study leadership and advocacy at the University of Queensland in Australia, under the Australia Awards program.

I am so pleased to see that the skills you learnt in Australia are being put to such good use here in Côte d’Ivoire.

Australia is a great champion of the empowerment of women.

Australia’s Foreign Minister, the Honourable Julie Bishop, said on International Women’s Day in March that “empowering women is one of the best ways to promote economic development and growth, and to achieve peace and security.”

One of the pillars of the Australian development assistance program relates to women.

In fact, more than 50 per cent of our aid initiatives around the world are directed towards women, and I’m proud to say that reflects our approach in Côte d’Ivoire.

There are three areas where we focus in empowering women.

First, women's economic empowerment – giving women access to resources, assets and finance so that women can take part in the formal labour market, can be part of the formal economy and can be part of developing economic growth in their particular country.

The hard-working seamstresses here today are the perfect example of that. With a little assistance to start with, we can see they are already on a firm path towards economic independence and autonomy.

In fact I would like to come back to Abidjan one day soon and see some of you opening your own shops!

Secondly, we focus on women's leadership – whether it be political, or business, or community, or family.

We want to empower women to take leadership positions at all levels, in the family, business, community, and politics.

As I’ve already mentioned, Georgette herself embodies this approach, with the colleagues from West Africa that she studied with in Australia.

At this point I would also like to acknowledge the other recipients of the Australia Awards program with us here today, who I know are all working hard for the benefit of their country. Congratulations once again.

And thirdly, we focus on combating violence against women and their families.

This is a scourge that sadly every country knows.

In Côte d’Ivoire, we are currently supporting the West African Network for Peacebuilding, WANEP, to better record and analyse violence against women, and to promote womens’ livelihoods, in the region of Guemon.

Do we have a representative of WANEP here with us today? Please stand up and let us acknowledge your good work in advancing the rights of women in Côte d’Ivoire.

As American Secretary of State Hillary Clinton has said, “women’s rights are human rights”.

And it is a human right to participate in your community and the institutions that govern you.

As a woman, I am proud to stand here among you as a leader for Australia in this part of the world.

I am proud to work with women like Georgette, and so many of you here today, who are taking the fight for women’s equality into your own hands, and taking that to the highest level of leadership.

I am very grateful to Madam Ouloto, Minister of Solidarity, Family, Women and Children for her support of this initiative.

The Minister herself embodies the principle that women should be involved in the very highest levels of decision-making and leadership.

And lastly, I am proud to work with the men who share these values, and who are also working towards achieving equality for women.

Women must lead the charge, but having male champions for women helps to convince others that the status quo can indeed be changed, and women leaders are just as capable, if not more so, than their male counterparts.

To the representative of Mr Dosso, Minister of State, Employment, Social Affairs and Professional Training, I thank you for being a champion for women’s rights in Côte d’Ivoire.

All these efforts must continue.

The battle is far from won.

But as I look across the room I can see the commitment to women’s rights here in Côte d’Ivoire.

Australia looks forward to being a partner in this work into the future.

And I look forward to seeing more fantastic results like what is on display here today.

Once again, allow me to thank Georgette, Leadafricaines and especially our budding seamstresses for the work you have put into today and for giving us such a warm welcome.

Thank you.



Discours du Ambassadeur-désigné d’Australie en Côte d'Ivoire, Mdm Joanna Adamson

Exposition du soutien australien en Côte d’Ivoire avec Leadafricaines

5 Juin 2014, Hôtel Ivotel, Abidjan


Je tiens d'abord à souligner :

• Son Excellence Monsieur Loussa Dosso, Ministre d'État , de l'Emploi , des Affaires sociales et de la formation professionnelle ;

• Son Excellence Madame Anne Ouloto , Ministre de la Solidarité , de la Famille , de la femme et de l’Enfant ;

• Monsieur le Représentant Résident de la Fondation allemande Friedrich Ebert

• Madame Georgette Zamble , président de Leadafricaines et notre partenaire à Abidjan pour l'organisation de cet événement

• Les représentants des organismes gouvernementaux , des Nations Unies , de la société civile

• Les bénéficiaires de notre projet en cours à Abobo et Yopougon ,

• Nos amis dans les médias ,

• Mesdames et Messieurs .

Un accueil chaleureux à toutes et à tous à notre exposition aujourd'hui.

Je dois tout d'abord vous demander pardon , je vais continuer en français et donc veuillez pardonner toutes mes erreures.

Je dois aussi demander pardon, parce que j’étais un peu indulgente dans l'organisation de cet événement .

Comme vous le savez , l’exposition aujourd'hui met l’accent sur un projet d'autonomisation économique de femmes , et comme Georgette a expliqué, ce projet a déjà été officiellement lancé en Février .

Malheureusement, je n'ai pas pu assister à ce lancement, et j'ai donc demandé à Marc et Georgette d’organiser l’événement d'aujourd'hui de démontrer l'engagement de l'Australie à ce projet , et notre engagement envers le développement économique général , notamment à travers l'autonomisation des femmes .

Avant d'aller plus loin, je voudrais dire quelques mots au sujet des relations chaleureuses entre l'Australie et la Côte d' Ivoire .

Il est vrai que nous sommes très éloignés .

J'ai plaisanté avec nos amis dans le Ministère des Affaires étrangères sur le fait que la Côte d' Ivoire et l'Australie sont voisins dans l'amitié , même s'ils ne sont pas voisins dans la géographie.

Il y a de nombreuses similitudes entre nos deux pays .

Nous partageons le même climat , et nous avons tous deux apprécions l'importance de l'agriculture dans nos moyens de subsistance et des économies .

Malgré nos distances , nous avons des liens commerciaux considérables - entre Juillet 2012 et Juin 2013, notre commerce bilatéral a été de plus de 23 milliards de francs (AUD52 millions) .

Nous deux savons la valeur de nos secteurs miniers et extractives , qui sont le moteur de croissance et de développement au profit des Australiens et des Ivoiriens également.

Entreprises australiennes contribuent directement à l'économie de la Côte d' Ivoire dans une grande manière - par exemple, ils operent les mines d'or à Agbaou et à Bonikro .

Nous partageons également des liens solides entre nos populations, avec un nombre croissant d'Ivoiriens qui étudient et travaillent en Australie , et plus d'Australiens qui visitent et travaillent en Côte d'Ivoire .

En fait , je peux dire avec fierté que notre partenariat avec Leadafricaines est né de ces liens entres les Australiens et les Ivoiriens.

Georgette a reçu une bourse pour étudier le leadership et le plaidoyer à l'Université de Queensland en Australie , dans le cadre du programme « Australia Awards ».

Je suis tellement heureuse de voir que les compétences que vous avez appris en Australie, Georgette, sont mis à si bon usage ici en Côte d'Ivoire .

L'Australie est un grand champion de l'autonomisation des femmes.

Le Ministre des affaires étrangères de l'Australie , l'honorable Julie Bishop , a déclaré lors de la Journée internationale de la femme en Mars que " l'autonomisation des femmes est l'un des meilleurs moyens de promouvoir le développement économique et la croissance , et pour instaurer la paix et la sécurité . "

L'un des piliers du programme d'aide au développement australienne concerne les femmes.

En fait, plus de 50 pour cent de nos initiatives d'aide à travers le monde sont dirigées vers les femmes, et je suis fière de dire que c’est notre même approche en Côte d'Ivoire .

Il y a trois domaines dans lesquels nous nous concentrons dans l'autonomisation des femmes .

Premièrement, l'autonomisation économique des femmes - l'accès des femmes aux ressources , des actifs et des finances afin que les femmes puissent participer au marché du travail formel , faire partie de l'économie formelle et faire partie de développer la croissance économique dans leur pays.

Les couturières qui travaillent dur ici aujourd'hui sont l'exemple parfait de cela. Avec un peu d'aide pour commencer, nous pouvons voir qu'ils sont déjà sur la voie de l'entreprise vers l'indépendance économique et l'autonomie .

En fait, je voudrais revenir à Abidjan , un jour prochain et voir certains d'entre vous ouvrant vos propres magasins !

Deuxièmement , nous nous concentrons sur le leadership des femmes - qu'il soit politique ou des affaires, ou de la communauté ou de la famille .

Nous voulons permettre aux femmes de prendre des positions de leadership à tous les niveaux.

Comme j’ai déjà mentionné , Georgette incarne cette approche , avec ses collègues de l'Afrique de l'Ouest avec qui elle a étudié en Australie .

À ce point, je tiens également à remercier les autres bénéficiaires du programme « Australia Awards » avec nous ici aujourd'hui , que je connais sont en train de travailler dur pour le bénéfice de leur pays . Félicitations encore une fois.

Et troisièmement , nous nous concentrons sur la lutte contre la violence contre les femmes et leurs familles.

C'est un fléau qui malheureusement chaque pays sait .

En Côte d'Ivoire , nous soutenons actuellement le « Réseau ouest-africain pour consolidation de la paix » , WANEP , de mieux enregistrer et d'analyser la violence contre les femmes , et de promouvoir les moyens de subsistance des femmes , dans la région de Guemon .

Avons-nous un représentant de WANEP ici avec nous aujourd'hui? S'il vous plaît lever et nous reconnaissons votre bon travail dans la promotion des droits des femmes en Côte d'Ivoire.

En tant que Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a dit , " les droits des femmes sont des droits humains » .

Et c'est un droit humain de participer à votre communauté et aux institutions que vous gouvernent.

En tant que femme , je suis fière d'être ici parmi vous comme un chef de file pour l'Australie dans l’Afrique de l’Ouest .

Je suis fière de travailler avec les femmes comme Georgette , et beaucoup d'entre vous ici aujourd'hui , qui prennent la lutte pour l'égalité des femmes à bras le corps , et qui prennent cela au plus haut niveau de leadership.

Je suis très reconnaissante à Mme Ouloto , ministre de la Solidarité, de la Famille, des Femmes et Enfants pour son suotien de cet initiative.

Le Ministre elle-même incarne le principe que les femmes peuvent et doivent participer dans les plus hauts niveaux du leadership .

Et enfin , je suis fière de travailler avec les hommes qui partagent ces valeurs , et qui travaillent également à la réalisation de l'égalité pour les femmes.

Les femmes doivent mener la charge , mais ce sont les champions masculins qui peuvent aussi convaincre les autres que le statu quo peuvent et doivent être modifié , et les leaders féminins sont tout aussi capables , si elles ne sont pas plus capables, que leurs homologues masculins .

Monsieur Dosso, Ministre d'État , Ministre de l'Emploi , des Affaires sociales et de la formation professionnelle , je vous remercie pour assurer d'etre represente et pour être un champion pour les droits des femmes en Côte d'Ivoire .

Tous ces efforts doivent se poursuivre.

La bataille est loin d'être gagnée .

Mais quand je jette l’œil dans cette salle, je peux voir l' engagement envers les droits de la femme ici en Côte d'Ivoire .

L'Australie va être un partenaire dans ce travail dans le futur .

Et je me réjouis de voir plus de résultats fantastiques comme ce qui est ici aujourd'hui .

Encore une fois, permettez-moi de remercier Georgette , Leadafricaines et surtout nos couturières en herbe pour le travail que vous avez mis pour cet évènement aujourd'hui et de nous avoir donné un accueil très chaleureux .

Pour continuer vos bons travaux, nous avons une petite quelque chose à vous donner.

Merci.